Page 49

- 49 dire qu'elle est ruineuse pour l'état, puisqu'avec un si modique sacrifice, le gouvernement assure la prospérité de ses Colonies, celle d'une industrie aussi importante que la raffinerie, et donne à son commerce la possibilité de porter sur les marchés étrangers une valeur aussi considérable, provenant de son sol et de ses manufactures. Les primes ne sont donc pas ruineuses pour l'état, et leur suppression n'amènerait pas une économie de 1 0 millions, mais bien de 15 à 1,800,000 fr., si toutefois cette somme elle-même ne rentrait pas au trésor par des voies indirectes. Les primes occasionnent-elles une contrebande aussi scandaleuse qu'on le dit ; et cette contrebande se fait-elle avec tant d'impunité que plus de 15 millions de sucres exportés rentrent en fraude après avoir perçu les primes ? Que la contrebande se fasse, c'est incontestable -, il est aussi impossible de la nier que de l'empêcher. Mais qu'elle se fasse avec autant d'impudence et d'énormité, au milieu d'un service aussi bien organisé que celui des douanes de France, c'est un fait difficile à admettre. Pourquoi cette contrebande ne se faisait-elle pas de la même manière pendant les années précédentes ? La prime n'était-elle pas la même ? Est-ce parce que les douaniers exerçaient plus de surveillance? Alors ce service mérite d'être sévèrement réprimandé, et au gouvernement appartient le soin de prendre les précautions nécessaires à cet égard. Mais je crois être convaincu que l'on 4

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement