Page 48

- 48 » curez au trésor une économie de plus de 10 mil» lions. Diminuez les droits de 20 fr. par 100 kil., » et vous augmenterez la consommation de manière » à produire un excédant de droits sur ceux ac»

tuels, de 5 à 6 millions , ce qui fera au total un

» avantage à l'état de 15 à 16 millions ? » Voilà des promesses bien séduisantes -, mais les calculs sur lesquels elles sont basées sont-ils bien exacts ? Pour que la suppression des primes fût d'une économie aussi profitable à l'état, il faudrait que ces primes fussent entièrement à sa charge; et nous avons démontré qu'elles consistaient d'abord dans le remboursement des droits de douane, perçus à l'entrée des sucres en France ; droits qui sont de 24 fr. 75 c. par 5o kil. , et ensuite dans les 11 fr. 25 c. alloués aux raffineurs pour les indemniser de la surtaxe mise sur les sucres étrangers, de sorte que dans ces primes il n'y a réellement à la charge del'étatque 11 fr. 25 c. par 5o kil., et que sur les 10 millions payés, il n'y a véritablement de perte pour le trésor que 15 à 1,800,000 fr., ce qui est bien loin de 10 millions. Ces 15 à 1,800,000 fr. sont-ils m ê m e une dépense qui tombe en pure perte pour l'état ? Si l'on considère les diverses branches d'industrie auxquelles une exportation semblable donne de l'activité, pour ne pas dire la vie, il sera facile de se convaincre que le gouvernement rentre par une foule de voies indirectes dans ses déboursés; et lors m ê m e que cette dépense serait à la charge du trésor, pourrait-on

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement