Page 30

30

34,8oo,ooo f. retour de 18 millions! vous faites erreur, dira-t-on. Je ne le pense pas, et en voici la preuve : 18 millions de marchandises arrivées aux Colonies, donnent pour fret, assurances, commissions, bénéfices, etc., etc., un profit au moins de 25 p. 0/0 , c'est-à-dire 4,5oo,ooo f., qui, ajoutés à ces 18 millions, font un total de 22,5oo,000 f. Avec cette somme on a acheté 68,000,000 liv. de sucre , qui à 3 o f., ont coûté

.

20,400,000 f.

Les frais, commissions, etc., etc., payés à la Colonie, peuvent s'élever à 10 p. 0/0 environ

2,100,000

Ce qui égale la somme des ventes.. 2 2,5oo,ooo f. Arrivés en France ces 68 millions de sucre, ont été vendus à 75 f., droits acquittés, et ont donné net 34,800,000 f. Donc dix-huit millions de marchandises , expédiées à la Guadeloupe, ont rapporté au commerce de France, en commissions, fret, assurances et bénéfices, 16,800,000 fr., non compris les 21,100,000 f. perçus dans la Colonie. Il convient encore de faire remarquer que sur les 4,500,000 f. d'excédant de nos produits, 2,000,000 reviennent à des colons qui les dépensent en France, et que les 2,5oo,ooo f. que la France nous renvoie en espèces, lui procurent encore un avantage assez important, et à la Colonie une charge assez forte, puisque cette somme n'est rendue à la Guadeloupe qu'après avoir supporté commission, fret, assu-

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement