Page 13

13

quoi la Fiance voudrait-elle toujours traiter leurs habitans comme des quasi-étrangers? Peut-on refuser au colon le droit qu'a tout français de participer à la confection des lois qui le gouvernent ? Les Colonies, objecte-t-on, ne peuventêtrerégies par le droit commun, il est par conséquent impossible d'admettre les habitans d'un pays d'exception à participer à la législation d'un pays de droit général ; et de plus, leur éloignement est un obstacle insurmontable à leur admission à cette représentation. Ces objections sont-elles si concluantes qu'elles nécessitent l'exclusion des Colonies ? Ces contrées ne peuvent être régies par le droit commun!.... A la bonne heure -, mais est-ce une raison pour leur refuser une participation quelconque à leur propre législation ? Qu'un européen ignore les besoins et les lois qui conviennent à des localités aussi éloignées que les Colonies et d'une nature si différente, cela se conçoit; mais admettre qu'un colon , par cela seul qu'il est colon n'ait pas la capacité et l'instruction nécessaire pour remplir les fonctions de député, serait une supposition plus que malveillante, et qui d'ailleurs est aujourd'hui formellement démentie. L'habitant des Colonies n'aura pas les mêmes intérêts que celui de France !... Singulière objection, comme si les lois d'intérêt général n'importent pas également à tous les français et n'ont pas un effet plus ou moins direct sur toutes les parties. de la

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement