Page 8

— 6 —

résoudre l'une des questions les plus complexes et les plus considérables de notre époque. Un mot maintenant au sujet de mon titre, d'apparence peut-être un peu excentrique. Lorsque s'est formée la dernière réunion extra-parlementaire (1876), je m'efforçai de faire comprendre à quelques amis qui en faisaient partie, qu'en procédant par voie d'enquête orale, ainsi que cela s'était toujours pratiqué, on n'arriverait jamais à connaître la vérité vraie : chaque groupe d'intéressés se trouvant comme cantonné dans un même ordre d'idées duquel aucun ne saurait sortir sans une apparence de forfaiture. Je proposai, en conséquence, d'adresser un questionnaire au public, comme on procède en matière de concours académiques, avec faculté de ne pas signer les réponses. L'idée fut vivement agréée, et on me chargea de rédiger au plus tôt un premier projet en ce sens. Pendant que j ' y travaillais, la réunion engagea son audition verbale, qui marcha si rapidement qu'un retour en arrière pour changer le mode d'investigation devint de toute évidence impossible. Mais le travail du questionnaire était fait, et ceux qui m'avaient aidé à le conduire à fin me mirent en demeure d'y répondre. Cédant à leur amicale pression, j'ai renoncé à une étude déjà avancée dont le cadre était tout autre, et je suis devenu, du jour au l e n demain, l'homme-lige du Questionnaire de la question des sucres; si bien que, me familiarisant avec cette appel-

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement