Page 75

LA S A C C H A R I M É T R I E

73

Il est manifeste que la conclusion de l'auteur de cette lettre est erronée, car c'est le laboratoire d'Arras qui a conclu au classement dans les 7/9 et le laboratoire de Paris n'a fait que ratifier ce classement, puisque le rendement 78.10, comme le rendement 76.20, se trouve entre les limites de la classe des 7/9 (76 à 85). Les commissaires experts ne sont en rien responsables du retard dont on se plaint, car le jugement a été, comme toujours, rendu dans la première séance qui a suivi l'arrivée de l'échantillon au ministère du commerce, ainsi que l'établissent les dates relatées plus haut. Notre analyse n'est pas fantaisiste, car nos cahiers sont soumis à MM. les commissaires experts adjoints, lesquels sont choisis sur une liste dressée par la Chambre de commerce de Paris ; chacun d'eux peut, s'il le désire, assister à nos opérations. L'essai de ce sucre a été fait en double, comme tous les autres. L'analyse est-elle erronée ? Cela pourrait arriver, car, quel est l'opérateur qui serait assez téméraire pour se déclarer infaillible. Voici les faits sur ce point spécial, qu'on les juge ; Nous avons obtenu : Sucre cristallisable Matières minérales solubles

91,40 2,66

Substances insolubles

0,29

Eau, M. V. etc

5,65 100,00

On a donc rencontré dans cet échantillon 0,29 de substances insolubles, et 2,66 de sels solubles. Or, 2,66 X 5 = 13,30 lesquels retranchés de 91,40 78,10 titre donné par nous.

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement