Page 7

Ceci est une œuvre de critique,

c'est-à-dire

de

démolition. Depuis tantôt quinze ans, tous les éléments de la question des sucres se sont transformés, et on persiste à vouloir appliquer à sa solution des idées qui avaient leur raison d'être il y. a cinquante ans. C'est vouloir ouvrir une serrure moderne avec une clef du dernier siècle, sous prétexte qu'elle est parfaitement ciselée : la clef tourne, va, vient, revient, endommage la serrure, mais ne l'ouvre p a s . . . . Je me suis dit, après une étude approfondie qui ne date pas d'aujourd'hui, que pour voir clair dans cette question si complexe, il fallait absolument la dégager du passé qui l'obstrue et la faire apparaître dans sa vivante modernité. C'est ce travail d'élimination — je dirais volontiers de décortication — que j'ai entrepris d'accomplir. Vetera

transierunt;

ecce omnia

sunt facta

nova!

Celui qui ne saurait pas comprendre le sens profond de ce latin

évangélique doit abdiquer

toute prétention

de

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement