Page 23

PREMIÈRE QUESTION

1

La perception de l'impôt à la consommation au moyen de l'exercice appliqué à la Raffinerie constitue-t-elle réellement la solution normale de la question des sucres ? Examiner ce système au point de vue : d'abord de la double industrie productrice indigène et coloniale, puis à celui des recettes du Trésor.

A mes yeux, la Raffinerie française telle qu'elle est aujourd'hui constituée, n'est pas une industrie dans l'acception véritablement économique du mot; et j'essayerai de démontrer en son lieu (Voir la 8° question) que, contrairement à une vieille idée qui continue à avoir cours, elle est plutôt préjudiciable qu'utile à la production et au commerce des sucres. On comprendra facilement à ce préambule que, si je lui Cette première question, arrangée en forme d'article de revue, a paru dans le Journal des Économistes de janvier de la présente année. J'en rétablis aujourd'hui l'ordonnance en tenant compte des faits survenus depuis lors. 1

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement