Page 227

DÉDUCTIONS FINALES Des « faits nouveaux » que je me suis efforcé de mettre en relief dans le cours de ce travail se détachent nettement, je crois, un certain nombre d'idées pouvant se grouper ainsi : — La nature n'a pas fait du sucre une matière première ; c'est par des déviations calculées qu'il a été amené et qu'il est maintenu à cet état pour le plus grand avantage d'une industrie spéciale ; L'intérêt du mouvement maritime national qui a longtemps servi à déguiser ce vasselage du producteur originaire ne peut plus être sérieusement invoqué aujourd'hui qu'ont disparu les surtaxes de pavillon. PREMIÈREMENT.

DEUXIÈMEMENT. —

L'évolution manufacturière accomplie dans la fabrication indigène et coloniale depuis la transformation de son outillage lui permet de livrer des sucres de premier jet à la consommation directe sous quelque forme que ce soit ; 15

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement