Page 219

LA

CONSOMMATION

217

riches proprement dits : il est clair, en effet, que plus la moyenne du riche pourra surpasser celle du modeste bourgeois, plus elle fortifiera la déduction que j'aurai à tirer de cette dernière. Nous voici donc en présence de 10 millions de « têtes choisies », comme on dit en matière d'assurance sur la vie ; il nous reste à rechercher à combien peut monter leur consommation, non sans avoir d'abord fait remarquer que c'est là un contingent qui représente un peu plus que le quart de la population totale de la France, qui est 36, 102, 721 habitants d'après l'Annuaire du bureau des longitudes pour 1875. J'ai dirigé mes recherches dans la voie des monographies du savant M. Le Play. Je me suis renseigné près d'un certain nombre de ménages placés dans les conditions que j'appellerai normales en ce sens que leur réunion (au nombre de douze) peut être considérée comme représentant les différentes variétés qui constituent la classe moyenne de notre société depuis les moins bien partagés du côté de la fortune jusqu'à ceux qui sont au contraire véritablement aisés. Voici le détail : A. — Trois maîtres, deux domestiques ; confitures faites à la maison, 30 kilogrammes par tête. MÉNAGE

— Un maître, deux domestiques, confitures faites à la maison, 25 kilogrammes par tête. MÉNAGE B .

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement