Page 212

DIXIEME

210

QUESTION

ses, à accroître leur bien-être et à augmenter ces jouissances de famille qui attachent au foyer domestique.

Puis il ajoutait : Le projet de loi que nous avons l'honneur de soumettre à votre discussion a pour but de donner à la consommation du sucre toute l'extension que comporte l'état actuel de notre situation

financière.

L'Assemblée législative repoussa malheureusement le projet de loi ; mais ce fut en se fondant seulement sur la situation financière du moment, car la proposition avait réuni l'approbation unanime de la commission d'élaboration et son rapporteur le comte Beugnot développa et appuya avec une grande autorité le passage que nous avons reproduit : « La consommation d'aucun produit, disait-il, « n'est aussi facile que celle du sucre à populariser, à « faire pénétrer jusque dans les chaumières... Dans un pays « tel que la France, où les recettes de l'impôt indirect n'ont « besoin pour grandir que de la paix et du bon ordre, la « consommation du sucre est à la disposition d'un législa« teur intelligent. » Ce qui prouve la justesse de ces idées enfin produites du haut de la tribune, c'est ce qui se trouva constaté plus tard lors de la présentation de la loi de 1860. On voit dans l'exposé des motifs (document dont la conception est de premier ordre) que, malgré le droit relativement élevé de 45 francs qui se maintenait depuis si longtemps, la consommation s'était régulièrement développée avec le développement du bien-être général : « Dans la période comprise

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement