Page 181

LE

RÔLE

DE

LA

RAFFINERIE

179.

1l faut terminer cet important chapitre par une observation qui rentre dans le même ordre d'idées, et qui à mes yeux en est la conclusion logique. Les journaux spéciaux et nos intéressés eux-mêmes ont, suivant moi, beaucoup trop insisté sur les contrariétés atmosphériques que la Sucrerie a subies dans ces derniers temps. On a fini par croire que c'était seulement au ciel qu'il fallait s'en prendre de la ruine qui décime notre industrie sucrière. Erreur profonde ! et aveugles sont-ils s'ils ne le voient pas : le mal vient d'abord de la concurrence qui les enserre chaque année davantage ; la plantureuse campagne de 1875-76 n'a-t-elle pas été peut-être plus ruineuse pour eux que la campagne si réduite qu'ils viennent d'achever ? Au moins, pour cette dernière, les prix se sont maintenus à un certain niveau, tandis que pour l'autre on les vit un moment si avilis, qu'un document officiel les déclarait « invraisemblables . » Oui, l'industrie sucrière française indigène et coloniale est menacée de succomber sous une invasion Austro-Prusso-Russe, et au lieu de chercher à se dissimuler le danger, il faut savoir le regarder résolument en face pour lui appliquer non moins résolument le remède voulu. Ce remède voulu, c'est la protection des tarifs. 1

Rapport au Ministère du Commerce du Président de la commission permanente des valeurs pour la session de 1876. — Ces prix qui s'étaient maintenus de75 à 76 francs les 100 kilogrammes pour les années 1869, 1871, 1872 étaient descendus à 71 en 1870, puis à 66 en 1874, puis à 63 pour 1875, puis à 57 pendant les six premiers mois de 1876. — Il s'agit bien entendu de la première qualité des bruts. 1

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement