Page 180

178

HUITIÈME

QUESTION

La constitution de notre raffinerie la rend à peu près maîtresse du marché des sucres bruts en tout temps. S'il existe une certaine quantité de sucre colonial et indigène, la raffinerie peut facilement provoquer un mouvement d'arrivage de sucres étrangers et ralentir ses opérations sur les sucres coloniaux et indigènes, et la baisse se trouve produite sur le marché.

Gela est d'autant plus facile à la

raffinerie qu'elle est très-concentrée ; c'est tout au plus s'il y a une vingtaine de grands établissements de raffinerie indépendants, et ce nombre encore est-il peut-être exagéré.

Or, dans ces conditions,

l'entente est parfaitement facile. Je n'en veux pas à la raffinerie ; elle use, en agissant ainsi, de sa liberté, comme toutes les industries profitent de celles qu'elles peuvent

avoir;

mais il est facile de

comprendre que, quand tout le sucre doit passer par la raffinerie, elle peut à volonté amener la baisse. Elle a en quantité des produits qu'elle ne peut garder et qu'elle doit livrer promptement à la consommation. Le marché intérieur est déjà pourvu par la sucrerie indigène et par les envois des colonies. Que la raffinerie appelle par surcroît les sucres étrangers, et il résultera de cette concurrence un énorme encombrement. Cette nouvelle baisse de prix ne favorisera pas l'écoulement et la consommation intérieure n'en augmentera pas davantage.

Il a été

établi, en effet, lors de la discussion de la loi du 23 mai 1 860 que la consommation n'était pas intéressée dans la question, attendu que le stock des deux sucres, colonial et indigène, suffisait à la concurrence . 1

Je n'ai vu nulle part la question plus nettement présentée. Si ces dernières lignes renfermaient déjà une vérité il y a quinze ans, combien cette vérité n'est-elle pas plus éclatante aujourd'hui, en présence de la surabondance de production tout à l'heure mise en relief ! 1

Voir page 106 du volume de l'Enquête de 1862-63.

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement