Page 161

LE RÔLE DE LA RAFFINERIE

159

arrangée pour l'absorber dans ses manipulations et la détourner ainsi de la consommation directe. « Les sucres blancs entrent dans notre consommation pour le chiffre de 40 pour cent », dit M. Sommier dans la récente enquête de la réunion extra-parlementaire . 1

Cette indication est en parfaite concordance avec un travail très-bien fait qui se trouve dans le journal la Sucrerie indigène du 5 mars 1877, et duquel il résulte que la quantité de poudres blanches qui échappe à la chaudière du raffmeur ne dépasse pas 15 à 16 millions de kilogrammes ; et encore cette minime quantité est-elle presque entièrement absorbée par la confiserie et la chocolaterie . La différence de prix d'avec le raffiné est si faible (on l'a vu dès les premières pages) qu'elle ne saurait déterminer la consommation ménagère à changer ses habitudes ; et on ne voit guère figurer les poudres blanches les plus belles et les plus riches, que sur la table de quelques esprits forts, comme une sorte de protestation en faveur de la liberté de l'industrie. 2

C'est donc bien, par le fait, l'exemplaire application de l'article 1 de la loi-Buffet : « Les Français ne mangeront que du sucre raffiné... » Ainsi, malgré la grande révolution industrielle accomplie er

Séance du 25 novembre, page 21 du Recueil des procès-verbaux. Il va de soi que consommation ici s'entend dans le sens de l'absorption par la raffinerie, puisque c'est un raffineur qui parle. 1

Il y a même plus : c'est que dans cette quantité si faible se trouvent compris les raffinés provenant des fabriques-raffineries, élément qu'il eût été difficile de pouvoir dégager. 2

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Le questionnaire de la question des sucres : vetera transierunt ; ecce omnia sunt facta nova !  

Auteur : Romuald Le Pelletier de Saint-Rémy / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Un...

Profile for scduag
Advertisement