Page 92

LA DÉPORTATION ECCLÉSIASTIQUE A LA GUYANE

325

s'était rendu aux États-Unis. On s'étonne d'abord qu'il n'y ait pas eu d'autres tentatives ; mais, dans cette période de maladies, de décès si multipliés et d'énervement moral, avait-on la force d'âme nécessaire pour envisager un changement d'état qu'on savait devoir acheter au prix de grands périls ? Plus tard, l'idée en vint : la crainte même que le successeur du commandant Freytag ne déterminât l'avènement d'un régime trop arbitraire précipita la décision. Treize déportés s'associèrent donc en prévision d'une évasion prochaine. Parmi eux, il y avait neuf prêtres belges, presque seuls survivante des trente prêtres, leurs compatriotes, qui avaient été embarqués à Rochefort. Quatre français couraient avec eux la même destinée. Au nombre de ces derniers se trouvait Taupin, ce chouan sans peur dont nous avons rappelé plus haut les malheurs et l'audace. Tous étaient dans la force de l'âge, tous animés de l'audace qu'inspire le désespoir 1. Ils se procurèrent dans le plus grand secret quelques approvisionnements, un canot, un pêcheur pour le diriger, et, le 11 mai I799, après avoir passé la journée dans les éclats d'une hilarité destinée à écarter tout soupçon, munis de vivres pour trois jours, vers le milieu de la nuit, ils s'embarquèrent. Au bout de deux jours de navigation, ils prirent terre à Maroni, poste hollandais où commandait un officier Liégeois qui fit le meilleur accueil à ses compatriotes. De là, ils gagnè1 Voici l e u r s n o m s : Michel Cop, c u r é de Zwindrecht (Gand) ; de Noot,, o r a t o r i e n de Montaigu ; de Nève, curé de Westcapelle (Bruges) ; rie Bay, régent, de l'école pauvre dite de B o g a e r d e , (Bruges) ; Flotleeuw, vicaire de Beveren (Ypres) ; K e u k e m a n s , chapelain de S a i n t e W a l b u r g e à Anvers ; M o o n s , curé de Boom ; du M o n , curé de M a n n e kensvere (Bruges) ; J e a n N e e r i n c k x , simple c l e r c t o n s u r é , â g é de vingtd e u x a n s . — Outre T a u p i n , trois p r ê t r e s français : P a r è s , c u r é de P a l a i r a c (Aude) ; Begué, prêtre à L o m b e z (Gers) ; Alexis Courtot, vicaire en c h e f de Luisans (Doubs).

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement