Page 80

CHAPITRE V

LE

DIRECTOIRE

ET

LES

DÉPORTÉS

SOMMAIRE. Malgré les objections de J e a n n e t , le Directoire maintint l'ordre de reléguer les déportée à Conanama. — I n f o r m é , au retour de la Bayonnaise, de la mortalité qui régnait dans c e poste, le Directoire ne révoqua pas ses ordres. — Cependant il renonça à expédier de nouveaux convois à la Guyane, moins par clémence que par nécessité, à cause des croisières anglaises qui interceptaient toutes les communications. En avril 1799, il se fait faire un rapport, mais il ajourne l'exécution des conclusions. — En août 1799, Fouché demande des non velles d'Aymé et de Gibert-Desmolières. — En septembre, il ordonne le tranfèrement de Barbé-Marbois et de Laffon de Ladébat à l'île d'Oléron. — Il n'est pas question des autres déportes.

C'était, on s'en souvient, à Conanama que le Directoire, par l'intermédiaire du lieutenant La Porte, avait

enjoint

à Jeannet

L'agent

de reléguer

les

déportés politiques.

avait Objecté les difficultés de la surveillance dans un posté si éloigné et l'insalubrité du lieu, et, d'office, il avait choisi Sinnamary. Lorsque le commandant de la Vaillante avait

quitté

Cayenne,

il connaissait

bien et il avait pu

rapporter au Directoire et la décision que J e a n n e t avait cru devoir prendre et les raisons qui la motivaient. Néanmoins, le Directoire persista et confirma ses premiers ordres. Entre l'opinion d'un homme placé sur

les

lieux, parlant d'expérience et qu'aucun scrupule exagéré d'humanité n'était capable d'influencer, et l'avis de Daniel Lescallier qui n'avait jamais

vu d'Européens dans

ces

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement