Page 8

LA P E R S É C U T I O N

RELIGIEUSE

ignorantes de la l a n g u e et des u s a g e s , m a i s , comme toujours, troupe d'élite et qui mérita pendant c e t t e c a m p a g n e les é l o g e s de tous l e s généraux qui l'employèrent. Cette g u e r r e n e s a u r a i t se p r ê t e r à une n a r r a t i o n méthodique. Ce fut u n e série de combats, d'escarmouches, de c o u p s d e m a i n : il n'y eut ni u n e bataille proprement dite ni surtout un plan de c a m p a g n e . Mais elle est marquée de d e u x c a r a c t è r e s : l ' u n , et n o u s r e g r e t t o n s

de le d i r e , de

cruauté chez les vainqueurs, qui firent souvent fusiller les vaincus a p r è s la lutte ; l'autre, de combats en apparence décisifs et qui pourtant ne terminaient r i e n . Dès son p r e m i e r rapport, par u n e i l l u s i o n f a m i l i è r e a u x généraux dans les guerres de ce genre, le général Béguignot s o u m i s ; » il leur a tué près de trois cents hommes ; une Commission militaire est attachée à l'armée pour juger les p r i s o n n i e r s . Il a n n o n c e en

même temps un c o m b a t acharné

a Tête de F l a n d r e s , en f a c e d ' A n v e r s , et au fort Lillo, s u r

L'Escaut. L e 25 octobre, il se p o r t e s u r W a e l h e m ; à peine e s t - i l sorti de M a l i n e s que les i n s u r g é s y e n t r e n t , c o u p e n t l'arbre

de la liberté, s ' e m p a r e n t de p l u s i e u r s pièces de

c a n o n , de c a i s s o n s et de munitions. L e général revient

sur ses p a s , surprend les insurgés : « Mes braves frères d'armes se sont comportés en Français; je ne puis v o u s dire

combien de rebelles ont m o r d u la poussière. Je ne connais encore qu'un républicain t u é . » Cependant, le l e n d e m a i n , à M a l i n e s . u n e Commission m i l i t a i r e condamna à ê t r e fusillés Le m ê m e sort è c h u t à q u a r a n t e - d e u x a u t r e s faits p r i s o n niers aux environs d'Anvers. « L e s i n s u r g é s b a t t u s de t o u t e s p a r t s sont en pleine déroute, » écrit e n c o r e , le 25 o c t o b r e , le général en c h e f . C e p e n d a n t , à Bruxelles, régnait une g r a n d e inquiétude;

déclare

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement