Page 79

312

LIVRE CINQUIÈME

funèbres rebute l'attention et déconcerte même la sympathie : j e u n e s gens, vieillards, prêtres, laïques, leur vie antérieure leur donnerait une physionomie distincte qui s'efface dans l'uniformité d'une même et navrante destinée. M o r t s — morts — morts! lorsqu'on a prononcé et ce mot, on a tout dit. Quant

répété

aux bourreaux, soit qu'ils

obéissent à une consigne, soit qu'ils rejettent lâchement sur le climat la responsabilité de ces hécatombes, hésitet-on à les flétrir, on se reproche son indulgence. Les uns sont là, sur les l i e u x ; ils voient mourir, et ils ne

s'avisent

d'aucun moyen, d'aucun secours qui témoigne au moins de leur h u m a n i t é ; les autres, il

vrai, sont l o i n ; mais

ils oublient plutôt qu'ils n'ignorent, et leur indifférence, comme nous l'allons voir, est portée à un tel point, qu'on se demande s'il n'y aurait pas clairvoyance et justice à dénoncer une indigne préméditation.

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement