Page 68

LA DÉPORTATION ECCLÉSIASTIQUE A LA GUYANE

301

y t e n t e r le c o m m e r c e . C'est à K o u r o u q u e q u a t o r z e

mille

F r a n ç a i s a v a i e n t a b o r d é en 1763; ce q u i d e v r a i t ê t r e grande

une

v i l l e , ou, tout au moins, un e n s e m b l e de g r a n d e s

r u i n e s , n'est plus

qu'un désert.Huitmauvaisescases,une

é g l i s e f e r m é e , un grand b a n g a r c l o s q u i sert de magasin. de c o r p s de garde et de caserne; sur la limite, le c i m e t i è r e , au milieu d u q u e l s'élève une c h a p e l l e où r e p o s e n t les r e s t e s de M. de P r é f o n t a i n e , l ' a u t e u r d u plandelacoloniede1763, et c e u x de sa femme : voilà K o u r o u . C e p e n d a n t , la case est spacieuse et

propre, le bétail parque

dans le jardin. E n f i n ,

c'est la l i b e r t é . Au bout de deux mois de cette vie, sur les sept

nouveaux

Sinnamary

h ô t e s de K o u r o u , il y en a trois de m o r t s . passait

pour être de tous les cantons non pas

le mieux mais le moins

mal

avec quelle rapidité avaient

Nous

organisé.

été m o i s s o n n é s

avons

vu

les déportés

p o l i t i q u e s : les non veau-venus ne furent pas plus é p a r g n é s . P a r m i les six qui furent

frappés,

se trouva H a v e l a n g e , le

d e r n i e r R e c t e u r d e l ' U n i v e r s i t é de L o u v a i n . « C ' é t a i t , écrit Barbé-Marbois

qui

pouvait

le

voir

chaque

jour,

un

h o m m e de m œ u r s simples et douces et d'une conduite aust è r e . A v a r e à l'excès l o r s q u ' i l s'agissait de dépenses q u e s o n â g e e t sa m a l a d i e d e m a n d a i e n t , il p r o d i g u a i t son s u p e r f l u , et d i s t r i b u a i t

même

pauvres

ne dis qu'un mot

Je

une partie

de son

nécessaire

des circonstances

aux de sa

mort: elle fut c e l l e de tant d ' a u t r e s i n f o r t u n é s de sa profession, q u i périrent dans cet a f f r e u x

séjour.

Jamais on

ne vit plus de résignation, de f e r m e t é et de v é r i t a b l e p i é t é . J'en ai entendu q u i , à l ' a r t i c l e de la mort, m e n t i o n n a i e n t dans

leurs p r i è r e s leur f a n a t i q u e persécuteur, L a R é v e i l -

l è r e , ce f o n d a t e u r de la s e c t e é p h é m è r e des T h é o p h i l a n t h r o p e s , et i n v o q u a i e n t le Dieu des c h r é t i e n s p o u r

1

Journal d'un déporté non jugé : II, 2 1 - 2 5 .

lui .» 1

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement