Page 62

LA DÉPORTATION ECCLÉSIASTIQUE A LA GUYANE

295

Beauregard, qui avait payé de sa bourse pour que ses compagnons en fussent dispensés, ne put de sa personne s'y dérober; on raconte qu'à la suite de ce bain forcé, « il alla changer de vêtements, revint sécher ceux qu'il avait quittés et ne parut jamais plus calme ni plus tranquille . » 1

Enfin, le 29 septembre, après cinquante j o u r s de traversée, la corvette mouilla dans les eaux de Cayenne. L'aspect des maisons en amphithéâtre, d'un rivage verdoyant, de côtes parées d'une végétation gigantesque apporta un peu de soulagement aux malheureux passagers; l'air de terre semblait aussi bien doux à ces poitrines fatiguées d'aspirer les âpres exhalaisons de la mer. Cependant, leur supplice n'était pas fini; ils durent attendre encore sept jours à bord avant de débarquer. Bien triste débarquement ! Il commença le 6 octobre à cinq

heures du

soir. Cinq

prêtres, les

furent descendus à terre et déposés

plus malades,

à l'hospice.

Trois

j o u r s après (9 octobre), on débarqua dix-huit prêtres et la femme Miquelon, la seule femme qui ait été déportée à la Guyane. Il restait à bord de la corvette

quatre-vingt-sept

individus. Le commissaire de la Marine alla les reconnaître, mais il n'en laissa débarquer que treize à Cayenne; il fit passer les autres (soixante-quatorze) sur la goëlette la Dépêche à destination de Conanama. A son retour en France, la Bayonnaise fut plus heureuse que la Décade. Le 14 décembre 1798, après une navigation sans aventures, elle se trouvait à trente-cinq ou quarante lieues de terre, lorsqu'elle fut aperçue, chassée et bientôt gagnée de vitesse par la frégate anglaise l'Embuscade. On jeta à la mer les ancres de bossoir, le canot : l'ennemi gardait ses avantages. Il fallut se préparer au combat. On se 1

L e t t r e de l'abbé Courtot, citée par M. S a u z a v .

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement