Page 6

LA P E R S É C U T I O N

RELIGIEUSE

encore que dix-sept c o n s c r i t s de Baschange viennent d'arriver musique en tête et arborant un drapeau t r i c o l o r e , le même j o u r (24 o c t o b r e ) , il se résigne

annonce

à confesser

que l e s c o n s c r i t s s u r Lesquels il

comptait

ne s o n t pas v e n u s ; q u e l e s h u s s a r d s o n t r e f u s é de m a r -

municipaux s e s o n t absentés et que les c o n s c r i t s ont déclaré qu'ils n e s'en iraient que par la

c h e r ; q u e les agents force.

Pendant qu'on envoie d e s t r o u p e s à Echternach, o n apquinze cents r é v o l t é s sont v e n u s en t r o i s c o l o n n e s

prend que

sur Saint-Vith (Ourthe), qu'ils ont lié et g a r r o t t é le c o m missaire; mêmes d'autres.

nouvelles d u c o m m i s s a i r e de R e u l a n d et archives, s c i e n t l ' a r b r e de la

« I l s b r û l e n t les

liberté, dressent u n e c r o i x à la p l a c e et font chanter u n e grand'messe a u x prêtres n o n assermentés. » L e s voici à Malmédy, au n o m b r e de trois mille ; les gendarmes ont dû se r e t i r e r (28 o c t o b r e ) . D e u x j o u r s p l u s t a r d , on l e s s i g n a l e à S t a v e l o t . Bientôt, la p a r t i e w a l l o n n e d e s F o r ê t s se t r o u v e

entamée par l'insurrection : à Neufchâteau, le 31 octobre, le p e u p l e est c o n v o q u é à l ' é g l i s e p o u r y célébrer l'office des m o r t s ; e n s o r t a n t , on p a r c o u r t les r u e s en c r i a n t

: Vive

l ' E m p e r e u r ! on pille les a r c h i v e s m u n i c i p a l e s , e t on j e t t e

municipal e t l e président, refusent d'intervenir. L e 1 novembre, le département des F o r ê t s est agité p a r l ' i n s u r r e c t i o n à t o u t e s s e s extrémités:

les r e g i s t r e s d a n s la b o u e ; l ' a g e n t e r

Luxembourg, Arlon, Grevenmacher, Echternach e t N e u f château sont m i s en état de siège. Quant aux révoltés, ils se

battent p o u r u n e c a u s e s a i n t e , ils en p o r t e n t les marques: « Oui, c i t o y e n s , écrit le c a p i t a i n e de g e n d a r m e r i e S a l e s , c'est un crucifix à la m a i n et un saint s u a i r e s u r la p o i t r i n e que les r e b e l l e s se f o n t é g o r g e r par n o s t r o u p e s ; p r è s de rendre le d e r n i e r soupir, ils b a i s e n t cent fois c e t t e

image

de la superstition, v o i l à t o u t e la f r é n é s i e qu'ils (les prêtres)

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement