Page 53

286

LIVRE CINQUIÈME

et d'avoir ainsi laissé prendre une forte avance aux bâtiments anglais. De son côté, Villeneau

se plaignait de

l'indiscipline de ses officiers, de leurs insultes, de leurs calomnies persistantes ; il rappelait qu'il avait fait soixanteseize prises dont six sur la Décade ; enfin, il produisait ses certificats, de républicanisme. Le conseil martial se rangea à l'avis (les maîtres ; il déclara « que Villeneau n'avait ni fait les manœuvres nécessaires ni résisté autant qu'il l'aurait dû et que, par impéritie, il avait contribué à ce que la frégate la Décade tombât au pouvoir de l'ennemi. » E n conséquence, par jugement du 3 avril 1799, Villeneau fut cassé de son grade et « déclaré incapable de servir la République 1. » Retournons à Rochefort. 1 Rapport de Villeneau « à bord du vaisseau prisonnier le Samson, sur la rivière de Plymouth, » le 8 septembre 1798 ; jugement du conseil de guerre. — Arch. de la marine. Dossier Villeneau.

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement