Page 46

LA DÉPORTATION ECCLÉSIASTIQUE A LA GUYANE

279

qui lui avait donné l'hospitalité lors de son débarquement en Vendée . Avec ces officiers, se trouvaient un ancien 1

conseiller

au

Parlement de Bretagne, Dulaurent, et un

capitaine garde-côte, Kemerchon-Catun, de Morlaix. Viennent ensuite vingt-deux individus, modestes d'origine comme de profession : domestiques,

cultivateurs,

tailleurs, perruquiers, cochers, marins, les uns prévenus d'émigration, les autres anciens chouans. Parmi ces derniers, il faut signaler le nom de Taupin. Ancien intendant de Mgr le Mintier, évêque de Tréguier, Taupin

l'avait

suivi

en Angleterre, laissant à Tréguier

quatre enfants en bas âge avec sa jeune femme, Celle-ci recevait el transmettait les communications de l'exil et donnait l'hospitalité aux prêtres réfractaires.

Un jour,

on en découvrit deux ; ils furent arrêtés et conduits avec 2

elle à Lannion où s'était transporté le Tribunal révolutionnaire des Côtes-du-Nord. A l'interrogatoire

qu'elle

eut à subir, elle répondit avec une netteté et une tranchise qui défiaient le péril, affirmant hautement sa fidélité et à Dieu et au Roi . Les trois accusés furent condamnés 3

à mort : on exécuta les deux prêtres à Lannion ; quant à 1 Lettre de M. l'abbé Pontdevie, dont l'érudition, puisée aux meilleures sources, m'a fourni plus d'un renseignement précieux sur les prêtres vendéens. 2 F. Lajeat, de Lochrist, en Coatreven, et A. Le Gall, de Trédaniel. 3 Citons-en quelques traits : — D. Ton mari n'est-il pas émigré ? — R. Oui, il est avec Mgr. — D. Quel est ce seigneur dont tu parles ? R. L'évèque de Tréguier. — D. N'as-tu pas recelé chez toi deux prêtres ? — R. Oui, Monsieur. — D. Les connaissais-tu auparavant et à quelle intention les recélais-tu ? — R. Je n'avais pas l'honneur de les connaître ; je les recelais pour le bien. — D. As-tu dit que lu étais contente de mourir pour ton roi et ta religion ? où as-tu tenu ces propos et devant qui ? — R. J'avoue avoir tenu ces propos et je crois que ce fut à la municipalité après mon arrestation. — D. Persistes-tu dans les mêmes sentiments ? — R. Toujours, Monsieur. — D. Tu aimais donc bien ton roi ; désirerais-tu en avoir un autre ? — R. Je

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement