Page 198

PIÈCES

431

JUSTIFICATIVES

(Saillie); jureur rétracté ; resta à Kaw, chez Campardon .— PRODON, Alexandre-Charles, 50, né à Vire (Calvados); † Cay. 20 janv. 1821, après rétractation explicite de ses graves erreurs. (Suprà 224-225) Bassiére, L.-Raph., 31, cocher, de Caen ; Brideault, J . - B . 49, prév. d'émigration ; « homme instruit, laborieux, bon habitant, bon ami, bon cultivateur » (Pitou); —D'argent, Fr.-Christophe, 41, ouvrier d'art ; Michel, dit Capon, 25, prév. d'émigration avec Michaunais (Saôneet-Loire) ; — Givry des Tournelles, J-Ch-Juvénal-Henri, 27, chevalier, Laon, Aisne); épousa la fille de son hôte; repassa, dit-on, en France, en 1803; - Leclerc, Nic, 29 (Ain), cordonnier, « l'un des voleurs de la Décade, » (Pitou) en correction aux bagnes de Nancibo. 1

II DÉPORTÉS DE LA BAYONNAISE.

§ 1

er

Décédés.

A. à bord. (Sup. 293). 22 aoùt 1798 : REYPHINS, Philippe, vic. de Stavele, diocèse d'Ypres ; — 2 3 : MARCÉ, Ch., c. de Sainl-Privat-d'Allier (H -Loire), pr. très distingué par sa piété et par sa science ; — 26 : TRAYNIER, Pierre-Alexis, c. de S -Sornin (Char.-lnf.) ; — 2 7 : BOCHET, Ant.-Léop., 41, rentré depuis 1795, arrêté avec son frère (Infrà, Ré), ex-c. de Dampierre (H -Saône); — MONTILS, Ignace, de Thermes(H -Pyr.) ; « pr. du diocèse de Castres » (Pitou); — 2 8 : Baugey,Jos., «bourgeois» (registre de la marine);— «pr. du Mont-Blanc » (Pitou); « Laïque condamné pour crime » (Notes de Mgr Brumauld de Beauregard ). 3 septembre : CHEVALIER, Benoît, 55, chan. à Chambéry en 1792 ; rentré comme missionnaire en 1796; — 4 : ALANION DE FRAYSSINET-LEGÉLAT, Pierre, chan. de Cahors (Lot) ; en 93, déporté à Blaye, puis sur un vaisseau . te

t

te

tes

2

B. à la Guyane. 1798. — 17octobre:GARNIER,Jacques, vic. de Berraud (?) Hte-Marne ; Cay. — 21 : COLARD, Jean, 58, c. de Chaimbornay (Doubs) ; Con. 3 novembre: LAVORT, Marc-Jean-Achart, 52, ex. c. de la RocheArch. de la marine.— Pitou le fait mourir à Roura, à la fin de 1798. Nous croyons qu'il a confondu le curé de Saint-Mars sous Ballon avec Nicolas Pilon, de la Meurthe, qui mourut en effet à Roura le 15 novembre 1798 (Infrà, Bayonnaise, p. 432). - Pilou : Allagon ; Arch. de la Marine: Allomion ; M. l'abbé Carron a dû donner la véritable orthographe. (Confesseurs de la Foi, IV, 273-275.) 1

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement