Page 186

419

PIÈCES JUSTIFICATIVES

D'après lui, le c h a r g e m e n t de la Vaillante aurait été de cinq c e n t s individus, moitié prêtres, moitié f o r ç a t s . Or, d'une part, ce bâtiment était h o r s d'état de contenir un aussi g r a n d nombre de p a s s a g e r s . D'autre part, ni à R o c h e f o r t , ni à l'île de R é , l'administration

n'aurait trouvé de quoi en former un aussi

g r o s c o n t i n g e n t . A l'île de R é , il n'y avait à cette date, (2 août 1 7 9 8 , ) que quatre-vingt-une personnes, t a n t prêtres que f o r ç a t s . A R o c h e f o r t , s a n s pouvoir déterminer de m ê m e , à une unité près, le chiffre des détenus, on approche de la réalité en calculant qu'il y en avait alors deux-cent-un. Il en vint, en effet, centq u a r a n t e - s i x à l'île de R é , le 5 août, et il en restait à R o chefort, cinquante-cinq

environ. Ainsi quatre-vingt-un

d'un

côté, deux-cent-un de l'autre ; au total deux-cent q u a t r e - v i n g t deux individus : voilà tout ce qu'auraient

pu fournir l'île de

Ré et Rochefort réunis, et cela, tant en prêtres qu'en f o r ç a t s . A ces vraisemblances et à ces présomptions, nous pouvons ajouter des preuves directes et a u t h e n t i q u e s . L e ministère de la m a r i n e possède en effet les listes officielles d'embarquement, suivies des reçus donnés par le lieutenant L a Porte, lesquels reçus sont e n c o r e c o n t r e s i g n é s par l'adjudant g é n é r a l R o b e r t et visés par le vice-amiral M a r t i n . Il y a deux listes : l'une, c o m p r e n a n t les noms et prénoms a v e c lieux et d'origine de « q u a r a n t e - s i x individus (sic), tadelle de S a i n t - M a r t i n ,

département

e x t r a i t s de la ci-

isle de Ré ; » le reçu de La Porte

est à la date du 17 thermidor ; l'autre liste suit la

précédente,

quoique l'embarquement fut antérieur, et sur la m ê m e feuille, donne cinq noms a v e c prénoms, s a n s autre indication, a v e c un reçu de La Porte, daté du 15 thermidor, « c e s derniers reçus à bord de la corvette en rade de l'île d'Aix. » Ils avaient été e x t r a i t s des prisons de R o c h e f o r t . — D'une part,

quarante-

six ; de l ' a u t r e , cinq : total : cinquante e t un individus. — Ainsi se trouve déterminé d'une façon officielle le nombre des embarqués de la

Vaillante.

L e s prêtres et les g a l é r i e n s étaient,

en effet, c o m m e le dit

M o r e y , en n o m b r e à peu près égal ; m a i s , les listes ne faisant aucune distinction, c o m m e n t la f e r o n s - n o u s ? Ce problème se trouve résolu par deux documents qui se contrôlent et se c o m plètent l'un l'autre : 1° par les r e g i s t r e s officiels des déportés de l'île de Ré où, en r e g a r d de chaque nom d'embarqué, se trouve

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement