Page 150

LE DIX-HUIT

BRUMAIRE

383

sentissent le moindre effet de la justice du nouveau régime. Enfin, le 8 frimaire an VIII-29 novembre 1799, parut un arrêté des consuls qui rapportait les arrêtés collectifs ou individuels rendus par le Directoire contre les prêtres, en exécution de l'article 24 de la loi du 19 fructidor ; il s'appliquait aux prêtres actuellement détenus à l'île de Ré ou à l'île d'Oléron, de même qu'à ceux qui s'étaient soustraits à la déportation. Faveur dérisoire et injurieuse ! Voici ce qu'on avait imaginé. On se souvient qu'en Prairial, les fructidoriens qui s'étaient tournés contre les Directeurs leur reprochaient surtout d'avoir appliqué la loi de déportation à des prêtres assermentés, apostats ou mariés, qui, par tant de sacrifices à la République, eussent mérité un tout autre sort ; en conséquence, ils demandaient l'élargissement de ces trois classes de prêtres : le Conseil des Cinq Cents vota une résolution en ce sens. Cette résolution déjà ancienne des Cinq Cents devint l'arrêté du 8 frimaire. Il ne visait que les trois séries de prêtres indiquées plus haut ; encore exigeait-il de ceux qui prétendaient à en bénéficier qu'ils fournissent trois certificats : l'un, émanant de l'administration de l'île de Ré ou de l'île d'Oléron ; le second, de la municipalité de leur ancienne résidence, et le troisième, de l'administration cen1

1 Voici le texte : 1° C e u x qui a u r a i e n t prêté tous les s e r m e n t s que les lois ont p r e s c r i t s a u x ministres du c u l t e et a u x é p o q u e s désignées p a r ces m ê m e s lois et qui ne les ont p a s r é t r a c t é s ; 2° Ceux qui se seraient m a r i é s ; 3° Ceux qui n ' a y a n t point e x e r c é ou q u i , a y a n t cessé d ' e x e r c e r avant la loi du 7 v e n d é m i a i r e an IV le m i n i s t è r e de l e u r culte s a n s en avoir repris l ' e x e r c i c e depuis cette é p o q u e , n'étaient plus a s s u j e t t i s à a u c u n s e r m e n t . — On r e m a r q u e r a que, m ê m e a p r è s le 18 brumaire, on r é c l a m a i t explicitement la prestation de tous les s e r m e n t s , et c e l a , à leurs d a t e s . Tel avait été aussi le s y s t è m e de Sotin et du Directoire.

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement