Page 147

380

LIVRE

SEPTIÈME

ils d i s a i e n t hautement qu'il fallait un 21 janvier. Siéyes leur déclarer

osa

la g u e r r e ; d a n s

u n discours public,

il s t i g m a t i s a leurs m e n é e s , et, chose plus h a r d i e , il lit fermer leur salle. Cependant, ils restaient toujours u n e force d'opposition, et le Directoire était trop faible pour ne p a s c o m p t e r a v e c e u x .

Débarrasser le pays de ce joug qui le menaçait encore; r e t r a n c h e r du D i r e c t o i r e les membres qui avaient conservé trop de relations avec cette société sinistre; concentrer le p o u v o i r et le p l a c e r e n t r e les m a i n s d ' u n h o m m e qui eût a s s e z de gloire pour être l'élu du plus g r a n d n o m b r e , assez d ' a u d a c e et de f o r c e p o u r p r e n d r e c e qu'on n e lui d o n n e rail pas : tel fut le triple o b j e t d e s c o n s p i r a t e u r s de brumaire. Q u a n t à l'œuvre de réparation qu'il était urgent d ' a c c o m p l i r et qu'attendaient

tant de v i c t i m e s , s a u f c e l l e s -

ci, qui est-ce qui y songeait? Fructidoriens impénitents, les g e n s de b r u m a i r e n'avaient éteint a u c u n e de l e u r s h a i n e s , et si n o u s sommes n é a n m o i n s à la veille d'un g r a n d acte de justice, c'est que l'homme qui présida au coup d'Etat s e c o u a bientôt les e n t r a v e s dont on e m b a r r a s s a i t sa marche et qu'il prétendit m o i n s à faire triompher un parti qu'à

f o n d e r un g o u v e r n e m e n t .

N o u s n ' a v o n s ici n i à r a c o n t e r ni à j u g e r le 18 b r u m a i r e . L e s s u i t e s de c e C o u p d'Etat n o u s i n t é r e s s e n t plus que le C o u p d'Etat

l u i - m ê m e . Il r a p a t r i a les d é p o r t é s : tous les

h i s t o r i e n s le disent, m a i s ils le disent si sommairement qu'on c r o i r a i t que ce fut l'affaire d'un décret

et d ' u n j o u r . En entrant d a n s le détail, n o u s constaterons que le n o u v e a u régime inspira d'abord plus de défiances qu'il ne r é a l i s a d'espérances; que, jusque dans sa b o n n e v o l o n t é , il y eut des précautions injurieuses ou e x c e s s i v e s : que sa ( d é m e n c e ,

qu'elle procédât par é l a n s , soit qu'elle subit d e s moments d'arrêt, s ' i n s p i r a i t surtout de p r é o c c u p a t i o n s p o l i t i -

soit

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement