Page 120

353

L'ÎLE DE RÉ E T L ' Î L E D'OLÉRON

Du mois de février au mois de novembre 1799, il débarqua à l'île d'Oléron 250 individus, dont 46 laïques, 192 prêtres, et 12 personnes d'état incertain. Par une exception qu'il faut noter, il n'y avait pas de forçats. On Comptait cinq femmes dont la présence au milieu de tant d'hommes et de prêtres était singulièrement déplacée. La majeure partie des laïques était formée de chouans de la Mayenne. Il y avait, de plus, cinq journalistes : Jardin, rédacteur du Courrier républicain ; il s'était évadé de Rochefort, mais il avait été repris ; Jollivet, du Journal général de France, accompagné de sa femme ; Mailhe, ancien conventionnel et régicide, ancien membre du Conseil des Cinq Cents non réélu en 1797, mais qui, soit comme rédacteur del'Ami de la Constitution, soit comme Clichien, avait provoqué les colères du Directoire ; il s'était déporté volontairement. En avril 1799, Chotard, du Journal des colonies, fut transféré de l'île de Ré à l'île d'Oléron ; et Royou, en juin suivant . Nous constatons encore la présence de deux officiers bretons. L'un, dont le nom est souvent cité dans les guerres de Bretagne et de Vendée, Dubois de Coësbouc, gentilhomme, ancien officier de hussards et chef de chouans, arrêté après la guerre, avait été conduit de Rennes à Rochefort ; il s'évada de l'hôpital; mais il fut repris à Paris et déporté 1

Par un arrêté du 17 janvier 1799, le Directoire avait substitué l'île d'Oléron à la Guyane pour les hommes politiques « que les circonstances et le mauvais état de leur santé ne permettaient pas de transférer au lieu précédemment assigné aux déportés, mais qui avaient déclaré se soumettre à la loi des 19 et 22 fructidor an V. » Ce n'était pas une détention, mais une mise en surveillance. Ils se rendaient librement à l'Ile d'Oléron ; ils n'y étaient astreints qu'à se présenter deux fois par décade à l'administration municipale du canton. LeMoniteursignale comme présents à Oléron : Cochon, Siméon, Villaret-Joyeuse, Boissy d'Anglas, Mailhe, Muraire, Doumerc, Paradis, Dumolard, Lhomond, Gau et Jardin. 1

23

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

La terreur sous le directoire  

Auteur : Victor Pierre / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universit...

Profile for scduag
Advertisement