Page 15

dossier qualité a des conséquences importantes sur le système cardiovasculaire et sur le métabolisme en général (prise de poids, hypertension, diabète, …). Des études médicales ont également démontré que la privation de sommeil était associée à des troubles psychologiques tels que la dépression, l'anxiété et la psychose. Au quotidien, ce manque de sommeil conduit à des coups de pompe durant la journée, ce qui altère la mémoire et la faculté d’apprentissage. Les stades du sommeil Le terme « sommeil » recouvre en fait différentes phases par lesquelles tout dormeur devrait idéalement passer chaque nuit. On compte généralement cinq stades distincts : • Le stade I : l'endormissement qui se traduit par un ralentissement assez net du rythme cérébral alpha (8 à 12 cycles par seconde), passant à un mélange de rythmes thêta (4 à 7 c/s) et bêta (12 c/s). Ce stade occupe rarement plus de 3 à 5% de la durée totale du sommeil. C'est une phase fragile où la moindre stimulation peut stopper le processus. • Le stade II : le sommeil lent et léger place le dormeur à un carrefour qui peut le mener aussi bien au réveil, au sommeil profond ou au sommeil paradoxal. Il se caractérise par une onde cérébrale irrégulière, parsemée de grandes ondes lentes qui traduiraient

encore une réaction possible aux stimuli extérieurs, susceptibles d'interrompre le sommeil. Cette phase représente environ 50% du sommeil total. • Les stades III et IV : le sommeil lent et profond. Cette phase importante et très active répare, régénère et construit. Elle efface les fatigues, redistribue l'énergie et se caractérise par une onde delta très lente et de grande amplitude (0,5 à 3 c/s, comme en méditation). • Le stade V : le sommeil paradoxal qui tranche nettement avec la phase du sommeil lent et profond. En effet, les ondes cérébrales deviennent plus rapides, traçant une sinusoïde en dents de scie de très basse amplitude. A ce stade, qui représente entre 20 à 25% de la durée totale du sommeil, le dormeur est difficile à réveiller. Le cerveau est actif, mais désynchronisé du reste du corps. C'est à ce stade que les rêves — indispensables à la qualité de la vie psychique et biologique — émergent au sein de la conscience. Quelle que soit la durée du sommeil, tout dormeur devrait passer par ces cinq stades, qu’il s’agisse d’un nourrisson dormant 16 à 17h par jour ou un « dormeur léger » dormant moins de 6h par nuit. Par ailleurs, les recherches démontrent que le « meilleur sommeil » se produit si l’on NOVEMBRE 2018 / 15

Profile for ETRE PLUS Belgique Fr

E+.302  

L'ETRE PLUS de novembre 2018

E+.302  

L'ETRE PLUS de novembre 2018

Advertisement