Page 68

Sexperte Sophie Pilcer, sexologue

Quid du missionnaire ? Faut-il innover pour prendre du plaisir ? Chère Sexperte, Les hommes ne sont décidément que des égoïstes ! Jusqu’à présent, je pensais être à l’abri de cette pensée que j’attribuais exclusivement aux vieux couples et puis 5 ans de vie commune, 1 enfant, la télé, le boulot, le dodo et l’amour dans tout ça ? Je me le demande! Plus d’attention, plus de regards plus de gestes -ou si, si l’on considère que ces malheureux touchers génitaux quasi quotidiens sont encore les fossiles d’un paradis perdu de l’érotisme.

Aujourd’hui, la posture flasque et molle de nos attitudes, de nos tenues sont à l’image de notre lien amoureux résiduel. Et pourtant, Jano est totalement hermétique à ce sentiment de perte. Il continue sa petite affaire de chevauchement bi mensuel. Il ne s’occupe que de lui, de son plaisir. Il me demande de bouger de participer mais moi finalement j’opte pour l’étoile de mer. Pensez-vous que je devrais tenter d’autres positions ? En quoi ça le rendrait moins égoïste ?

Chère Janette, Vous me semblez bien triste et désespérée. Plusieurs questions se posent dans votre témoignage. Tout d’abord, arrêtez d’accepter ce rituel bi mensuel qui n’a rien à voir avec la sexualité mais qui encourage une idée fausse et coriace du besoin physiologique de sexualité chez l’homme. Il peut se passer de sexe ! Le sexe n’est pas vital ni pour lui ni pour vous. Certes dormir boire respirer manger sont des besoins physiologiques vitaux mais pas la sexualité. Ne pas en avoir quand on en a envie entraîne au pire un sentiment de frustration. Et je rappelle que la frustration n’est ni une pathologie ni une maladie honteuse. Ensuite, avant l’innovation sexuelle, écoutez vos envies ! Tout d’abord, voici un petit rappel concernant la position du missionnaire: la position demande peu d’imagination et est plutôt confortable pour ces dames. En revanche les Jano peuvent parfois éprouver une tension musculaire au niveau des cuisses et des bras qui peut les fatiguer un peu plus rapidement et donc les amener à faire leur affaire un peu trop vite parfois. Bref, partant

Parce que, oui chère sexperte, je suis en colère, je n’ai plus envie de lui faire plaisir. J’en ai assez de cette façon qu’il a de me prendre comme un bout de viande dont il se gave sans même prendre le temps de regarder, comprendre celle que je suis. La femme qui est en moi ne l’intéresse que si je me laisse faire et pourtant je l’ai aimé cet homme, je l’ai désiré, j’ai tant aimé faire l’amour avec lui et aujourd’hui, il est l’ennemi de mon épanouissement sexuel et érotique.

du missionnaire, vous pourriez tenter la position dite en cuillère, cela ne requiert pas non plus un effort physique surhumain mais permettra un accès plus sexy et plus érotique à certaines zones humides non explorables en position du missionnaire. Si vous n’avez vraiment plus envie d’être touchée et de toucher votre Jano, alors aucune innovation de position n’aidera. Mais s’il reste un petit soupçon du potentiel érotique qui était le vôtre, alors oui, osez, bougez, innovez, testez, expérimentez et surtout ne censurez rien. L’auto censure est votre pire ennemi. Notez: l’égoïsme de votre Jano est un enfant de cœur à côté du pouvoir maléfique et anti sexuel de vos propres blocages et croyances.  Chaque mois, notre sexperte s’inspire des problématiques rencontrées à son cabinet de consultations et répond à vos questions les plus répandues. Si vous souhaitez aborder une question précise, vous pouvez adresser votre demande à redaction@janette.lu.

68 ::: Sexperte !



Profile for Janette Magazine

Janette 42 - Février 2019  

Janette 42 - Février 2019  

Advertisement