Page 18

LA GANGRÈNE informatique Daniel Mange Prof. d'informatique

C’est une maladie insidieuse, à bas bruit, un envahissement sournois et métastatique. Au gré de mes appétits et de la prodigalité de mes proches, j’ai accordé l’asile à une faune de plus en plus sophistiquée : des organismes en polymère et silicium, dévorant les volts du réseau ou le lithium des batteries. Par strates géologiques bien distinctes se sont successivement déposés des spécimens de la famille « audio et video media », puis de l’espèce « individualis ordinator », et enfin du genre « mobilis telephonus ». Toutes ces créatures se sont acclimatées avec succès et ont engendré une robuste descendance. Aujourd’hui, un recensement exhaustif de ma tanière révélerait la présence d’un réveillematin digital, d’un téléphone mobile, de son cousin germain – inamovible, mais nanti d’un fax –, d’un ordinateur prétendu portable vissé à son imprimante et collé à son agenda électronique, d’une calculette pour les comptes du mois et d’une radio pour les nouvelles du jour, d’une télévision monstrueuse avec ses appendices incontournables, l’antique magnétoscope et le sémillant lecteur de disques vidéo. L’analyse de ce capharnaüm électronique, noyé dans une jungle de câbles, révèle l’existence simultanée de deux écrans vidéo, six écrans alphanumériques, trois imprimantes, huit jeux de piles, huit horloges, trois lecteurs de disques compacts ou durs, cinq transformateurs, quatre groupes de hautparleurs et onze claviers ; ces derniers se déclinent selon 393 touches, activant autant de hiéroglyphes incompréhensibles, décrits par onze modes d’emploi impénétrables.

18

Il est temps de mettre en ordre cette remuante ménagerie. Une polythérapie de choc s’impose sans tarder. [ Six champs d’intervention étaient énumérés, ici, en 1999. En 2005, dans les commentaires il en reste quatre. Le progrès continue mais la vision était la bonne. Est-ce que nos politiciens, en 2010, sauront suivre ce langage et donner les impulsions nécessaires à la recherche appliquée afin que le travail de l’EPFL soit mieux intégré dans le quotidien et l’industrie. Tout le monde encore une fois parle volontiers d’innovation, mais dans la réalité, quelle timidité. Regardez actuellement l’enterrement de première classe fait au projet Swissmetro. C’est, ou c’était aussi une idée développée à l’EPFL. NDLR ]

Ma future souris universelle, le véritable dompteur de cette ménagerie, sera alors le plus glorieux produit de l’informatique du troisième millénaire. Le natelalphanuméricovidéaudiobaladinternetordinatéléviradiotransformateur sera à la hauteur de l’invention la plus marquante du deuxième millénaire, l’anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle du savant Cosinus1. Le Temps, 14 décembre 1999.

Commentaire 2005 Edition Favre Le Temps Informatique et biologie, une nouvelle épopée.

A la mesure du mal, de multiples thérapies ont émergé des laboratoires et s’imposent aujourd’hui sur les quatre fronts suivants. • Coupure du cordon ombilical ; pour de petites distances, à l’intérieur d’une chambre ou d’un bureau, c’est le protocole Blue Tooth qui mène la danse, entraînant dans son sillage souris, claviers, téléphones mobiles et autres baladeurs. Pour des distances moyennes, à l’intérieur d’un immeuble, d’une gare ou d’un aéroport, c’est le protocole Wi-Fi (wireless-fidelity, par analogie à l’acronyme bien connu Hi-Fi) qui dicte sa loi en reliant sans effort, et sans fil, votre ordinateur personnel à Internet. • Révision du régime alimentaire ; à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, le professeur Michael Graetzel découvre une nouvelle cellule photoélectronique révolutionnaire : en utilisant un colorant pour recueillir les rayons lumineux, à la place du silicium des cellules traditionnelles, les coûts de fabrication devraient diminuer de façon drastique, tout en garantissant un fonctionnement parfait à faible luminosité. La firme Greatcell Solar, en charge du projet, vise tout particulièrement les applications d’intérieur et de faible puissance... en bref, tout ce qui touche à l’informatique et à la bureautique. A long terme, c’est le projet de transmission sans fil de l’énergie électrique, sous la forme d’un rayon de micro-ondes, inoffensif pour

IROmagazine N°21  

Revue de l'invention et de l'innovation en Romandie

IROmagazine N°21  

Revue de l'invention et de l'innovation en Romandie

Advertisement