Page 12

EASY OPEN ERP, en Romandie Jean-Ph. Lambelet secrétaire 1coach.ch

C’est depuis l’an 2000 que les logiciels ERP (PGI en français pour Progiciels de Gestion Intégrés) tiennent leur place dans le monde des services informatiques. Alors que des armées de programmeurs développent pour des millions d’entreprises des solutions qui répondent à des besoins similaires, toujours il faut réinventer la dynamite. Il n’y a pas de Nobel des progiciels. Pas encore. Constat. Le monde de l’informatique est le domaine qui a été le plus rapidement gagné par la mondialisation. En 20 ans, des géants ont accaparé le marché. Internet et le web ont permis le partage des données et le travail en réseau. Chaque problème posé a certainement 20 ou 30 fois sa réponse. Et pourtant, tous les jours il faut réinventer la recette du hachis Parmentier pour satisfaire un chef d’entreprise qui pense avoir un problème unique.

O P EN S OU R C E

Faire ses choix en ligne, c’est facile. Il est logique d’évaluer et d’acheter un logiciel sur le net… Pourtant, si la galerie des produits simples et pratiques est imposante, la demande de développements sur mesure continue d’occuper inutilement le génie des programmeurs. Résultat : aucune valeur ajoutée autre que la couleur d’écran ou des fonctions pour les nuls. Open source. Tout le monde comprend ces deux mots grâce à Bill Gates qui les a en horreur. Dans le business des logiciels, les développeurs ferraillent souvent dans le désordre. Au départ, c’est un monde d’indépendants et de créatifs. En cas de réussite, c’est tout de suite une équipe qu’il faut construire. Immédiatement surviennent des problèmes commerciaux et d’organisation. Les PME n’ont pas attendu la solution géniale pour s’équiper. Changer de solution, aujourd’hui, c’est perdre ces investissements et admettre que l’on s’est trompé. Les conséquences financières font que

12

la nouvelle solution doit être meilleure pour moins cher. Mais, il faut additionner les coûts de la formation, les risques, le renouvellement plus rapide du parc de machines. Après 40 ans d’évolution effrénée et de progrès fulgurants, un projet informatique reste un dossier épineux. Si dans une PME rentable, l’évolution est supportable, pour un indépendant, une TPE, une institution sociale, une association, souvent le budget d’investissement est proche de zéro. C’est là qu’interviennent les ERP Open Source. Ce choix stratégique n’est pas l’aventure. Si les ERP propriétaires, progiciels sur mesure développés sur la base de licences libres, peuvent être assimilés à des concepts originaux, il n’en demeure pas moins que les coûts globaux sont de 25 à 50% plus avantageux. En 2010, ERP Open Source est synonyme de souplesse, économie, collaboration et participation. Depuis

3 ans, les solutions libres sont arrivées à maturité et offrent toutes les garanties souhaitées. Des communautés de développeurs partagent leur savoir. Des entreprises conseils sont nées pour accompagner les utilisateurs, installer les progiciels et assurer les mises à jour. Le catalogue des solutions existantes est sur Internet. Une entreprise de taille moyenne peut choisir en toute sécurité une solution Open Source. En France, en Allemagne, des administrations, de grandes sociétés, prennent également cette voie. Par sécurité et pour la rapidité de mise en œuvre des clients préfèrent se faire accompagner par un intégrateur de solutions ou un conseiller extérieur. Tous les scénarios sont possibles. Les produits peuvent être installés et testés en toute liberté. Le choix ne manque pas. Ce qui manque, c’est du conseil, des échanges d’expériences car le volontariat a ses limites. Avec des éditeurs de solutions ERP Open Source, l’avenir est plus tranquille qu’avec des solutions propriétaires. L’offre est large. Grâce aux communautés d’utilisateurs et de développeurs la pérennité est garantie. La promotion de Easy Open ERP est assurée par une association sans but lucratif qui organise la rencontre des utilisateurs et des développeurs et certifie des formateurs. Découvrez : www.1coach.ch

Avec les penseurs

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » Mark Twain

« Dis-moi et j’oublie. Enseigne-moi et je me rappelle. Fais-moi participer et j’apprends. » Benjamin Franklin

« Exister signifie changer. Changer signifie progresser vers sa maturité. Progresser vers sa maturité signifie continuer à se créer et à co-créer indéfiniment. » Henri Bergson

Siège : Association 1coach.ch Rue de Carouge 60, CH 1205 Genève 1er secrétaire 079 791 15 98 2e secrétaire 079 262 25 18

IROmagazine N°21  

Revue de l'invention et de l'innovation en Romandie

IROmagazine N°21  

Revue de l'invention et de l'innovation en Romandie

Advertisement