Page 12

POSTLUDE « souvenances » autour du retour à la facture ancienne de l’orgue et du clavecin Après cet émouvant hommage et bien vivant portrait de Michel Chapuis, n’est-il pas meilleure façon de se rappeler le grand disparu que de le voir et l’entendre aux claviers de trois instruments des plus significatifs du retour à la facture classique française. Je suggère deux vidéos, accessibles à tous sur Youtube. La personnalité attachante que nous dépeint Michel Bouvard transparaît dans ces images du maître : coiffure bien personnelle, démarche alerte alors qu’il déambule en jardin ou gravit d’un air résolu et réfléchi les marches conduisant à tribune d’orgue, mains robustes sur les vénérables claviers, mains de l’artisan qui pratiqua la facture, fondement aussi de son autorité comme le rappelle Paul Grimard : « son émission Tribune de l’orgue nous communiquait non seulement ses passions musicales mais également celles des … trains et de la plomberie ». Cette écoute révèle progressivement les sonorités chatoyantes des principaux, puis grandioses quand s’y ajoutent les mixtures et, pour conclure, le triomphe des anches de l’orgue français du XVIIIe siècle. 

La première vidéo ─ https://www.youtube. com/watch?v=qAz-Zh6LBys ─ nous amène à Dom Bedos de Celles et à L’Art du facteur d’orgues, bible des artisans et musiciens. Chapuis y est aux claviers de l’un des rares , celui de l’Abbatiale Sainte-Croix de Bordeaux, ressuscité (seul le buffet a survécu , comme il en fut d’ailleurs du sort des clavecins) à partir de 1984 par Pascal Quoirin : buffet d’origine restauré aux ors et vertsfeuille d’origine, un certain nombre de tuyaux récupérés, pédalier à la française. Inauguré en 1997 par les Chapuis, Boyer, l’orgue).

à Québec, invité des Amis de

La seconde vidéo ─ Chapuis à deux instruments ayant particulièrement inspiré (avec les Souvigny et Vicdessos) la reconstruction par Juget-Sinclair installé en 1753 à Notre-Dame de Québec et détruit six ans plus tard avec la cathédrale sous les bombes lors du siège de la

Page 12

ville. Il s’agit d’abord de celui de la famille des Clicquot (1711, augmentations 1736 et 1762) de la Chapelle royale de Versailles, épargné par la Révolution, mais emporté par les vagues du changement (dont Cavailléde jeunes enthousiastes (comme Chapuis dont m’avait mis un peu en garde dans les années 1960, l’auteur du Que sais-je? Le clavecin, l’autoritaire Norbert Dufourcq), on décide de ramener à la vie le glorieux instrument du XVIIIe siècle, grâce à l’expertise des facteurs Boisseau et Cattiaux. L’inauguration par Chapuis a eu lieu en 1995. L’autre instrument ayant inspiré la reconstruction du "1753" de Québec est celui de Houdan, un Clicquot lui aussi de 1734, longtemps muet et même démonté à un certain moment puis, pour les mêmes raisons que celui de Versailles, ramené à la vie par Boisseau fils. À bien des points de vue, on se croirait devant le Juget-Sinclair de Québec. Pour la sonorité bien sûr, mais aussi pour l’allure du buffet, la disposition et la forme des tirants de jeux, du pupitre, du pédalier, des soufflets cunéiformes, avec diapason 392, le tempérament mésotonique et même l’omission du DO dièse grave. Venu son enthousiasme au point de me confier : « Même les Espagnols avec leurs chamades seraient jaloux de cette Trompette ». C’était, pour Bouvard, une première incursion en nos terres. Il nous reviendra à Québec avec les Amis de l’orgue aux Saintscirconstance, au Palais Montcalm, lui au tout nouveau Casavant et sa femme Yasuko au clavecin Beaupré. J’ai eu la joie de retrouver Michel à Ithaca (NY) à l’automne 2016 pour l’inauguration d’un autre Juget-Sinclair. Il m’est donc apparu naturel de vous proposer en tête de ces lignes et avec son approbation, le texte de son hommage du 7 janvier dernier au moment de son récital à l’orgue mythique de Versailles dont le disparu avait été, comme lui maintenant, titulaire. Au moment même où s’éteignait Michel Chapuis, le 12 novembre, un de ses co-titulaires à SaintSéverin, Christophe Mantoux était venu à mon invitation marquer de deux récitals (au 1753 de la chapelle du Musée de l’Amérique francophone et à la basilique-cathédrale Notre-Dame) le centième anniversaire de notre collègue et ami Claude Lagacé.

Mixtures, numéro 48, mai 2018

Profile for FQAO

Mixtures # 48, mai 2018  

Mixtures # 48, mai 2018  

Profile for fqao
Advertisement