Page 8

Bénévole

Conclusion

Saviez-vous que Denis Regnaud avait été, de 1999 à 2002, directeur de l’Union francophone des aveugles (UFA) et qu’à ce titre, en juin 2001, il a organisé à Casablanca (Maroc) la première assemblée générale où étaient présents des représentants de 21 pays francophones dont 15 pays africains?

Denis Regnaud a légué son piano Steinway à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Le 6 décembre 2006, au cours d’une soirée-hommage tenue à la salle Claude-Champagne de cette faculté (en collaboration avec Espace musique, la radio musicale de Radio-Canada), il y a eu concert de piano avec Jean-Pascal Hamelin, Marc Durand, Jimmy Brière, Paul Stewart, Paul Saulnier, Maneli Pirzadeh. Afin de perpétuer sa mémoire auprès des générations futures d’étudiants en clavier (piano, clavecin, orgue), on a profité de cette occasion pour créer le Fonds de bourses Denis-Regnaud. Ce concert, enregistré par Radio-Canada, a été diffusé le 8 janvier 2007 à Espace Musique. Jacques Boucher, doyen de la Faculté de musique, et Georges Nicholson, animateur, ont été les artisans de cet événement.

Saviez-vous, qu’en collaboration avec l’ACDI, il a aussi organisé à Dakar (Sénégal), en novembre 2001, un séminaire sur l’alphabétisation des aveugles en Afrique ainsi qu’une première rencontre de l’UFA à Montréal en octobre 2002? Denis a collaboré avec enthousiasme à « Petite histoire sonore des Instituts Nazareth et Louis-Braille », document audio publié en 2001 à l’occasion du 140e anniversaire de l’institution. Il a nettoyé les bandes originales, a sélectionné les extraits musicaux, a supervisé les techniques de repiquage afin que ce document, réalisé avec trois autres personnes, illustre les réalisations des 60 dernières années et constitue un hommage aux individus qui ont contribué à la mise en place de services aux personnes ayant une déficience visuelle. Avec fierté, Denis m’informe que Nazareth a été considéré, au XIXe siècle, comme le premier conservatoire de Montréal. De 2001 à 2005, Regnaud a été président du conseil d’administration de la Magnétothèque, organisme à but non lucratif qui enregistre des livres en format audio pour des personnes qui ne peuvent lire. À ce titre, il a participé aux négociations pour le transfert des archives à la Bibliothèque et aux Archives Nationales du Québec. Avec Fernand Lindsay, c.s.v., fondateur du Camp musical de Lanaudière, Denis a négocié une entente afin que de jeunes aveugles puissent participer à ce camp, entente concrétisée en 2005 et renouvelée en 2006 : 5 jeunes non-voyants, accompagnés par Michel Regnaud, frère de Denis, ont été plongés dans une atmosphère de musique et de plaisir avec d’autres jeunes voyants et ont appris le code de la musique en braille. Il faut dire qu’aujourd’hui, les jeunes déficients visuels qui veulent étudier la musique ne bénéficient pas de l’encadrement adapté et rigoureux qui a permis aux musiciens des générations précédentes tels Jeannine Vanier, Nicole Trudeau, Carol Bergeron et Denis Regnaud pour ne nommer que ceux-là, d’acquérir des connaissances solides et la maîtrise d’un instrument. En tant que participant aux travaux de la Fondation CypihotOuellette (2001-2005), Denis a obtenu que cette dernière finance le séjour de ces jeunes dans le milieu d’apprentissage musical et culturel qu’est le camp musical du Lac Priscault.

Page 8

Denis nous a quittés à l’âge de 61 ans. En tant qu’interprète, professeur, radiodiffuseur et bénévole, il a servi la société des non-voyants et des voyants. Cet article a été rédigé à la suite d’une entrevue que cet être hors de l’ordinaire m’a généreusement accordée en décembre 2005. Ses œuvres parlent d’ellesmêmes. Merci à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à cette recherche : Louise Bail, Francine Baril, Philippe Bélanger, Carol Bergeron, Jacques Boucher, Paul-Henri Buteau, Alain Cartayrade, Simon Couture, Annick De la Perrière, Emmanuel Dor, Mathieu Duguay, Elisabeth Gallat-Morin, Mylène Laurendeau, Sonia Paquet, Michel Regnaud, Gaby St-Onge, Marjolaine Théodore, Nicole Trudeau et Monique Voyer. Discographie Les orgues anciens du Québec, vol. 5, orgue Samuel Warren (1854) de l’église anglicane St-Stephen’s de Chambly (Tallis, Byrd, Stanley, Muffat) Alpec A-81033 et 7-RC538 (1979) Louis Vierne : Symphonie no 4, orgue Casavant de l’église St-Jean-Baptiste, Montréal REM 11047 (1987) Louis Vierne : 24 pièces en style libre (avec Jacques Boucher), orgue Cavaillé-Coll de l’abbatiale de SaintSever (Landes) REM 311244/2 (1995) Haydn, Brahms, Bach, Schubert, piano Fazioli de la chapelle historique du Bon-Pasteur, Montréal DR-001 (2004) À suivre, dans le prochain numéro, Témoignages

Mixtures, numéro 26, avril 2007

Profile for FQAO

Mixtures #26, avril 2007  

Mixtures #26, avril 2007  

Profile for fqao
Advertisement