Page 15

Il a été convenu que le caractère symphonique français de cet orgue soit maintenu. Il était donc primordial que tout enrichissement sonore doive refléter et confirmer l'esthétique symphonique. On a donc cru bon de doter la composition sonore d'éléments qui amélioreraient la clarté et la brillance des ensembles. Certains jeux ont été retouchés, d'autres reconstruits, quelques uns éliminés, car trop abîmés ou peu utiles. Une nouvelle section de trompettes horizontales (chamades) a trouvé place au centre du parapet du jubé, adossée à l'organiste. Dans la vaste nef à l'acoustique remarquable, cette section ajoute un excellent complément à l'ensemble sonore de cet orgue magnifique. L'instrument comprend maintenant 4 444 tuyaux répartis sur 65 jeux. Les travaux de restauration et de restructuration ont été complétés pour Pâques 2006.

L'harmonisation de l'orgue a été effectuée très soigneusement. La courbe sonore de chaque jeu a été définie en fonction de son rôle dans les ensembles et de son équilibre en rapport avec sa propre étendue et les caractéristiques acoustiques particulières des autres jeux. Les multiples synthèses sonores, tant horizontales que verticales, sont équilibrées, riches et lumineuses. L'orgue des Saints-Anges de Lachine chante harmonieusement, avec personnalité et distinction. Il sonne plein, sans être forcé, et ses timbres sont de bon goût. Cet orgue se classe bien parmi les grands instruments symphoniques de la région montréalaise et il est considéré comme l'un des plus beaux et des plus raffinés. Le directeur artistique, monsieur Jacquelin Rochette, les deux harmonistes, messieurs Yves Champagne et JeanSébastien Dufour, ainsi que l'équipe des artisans techniciens qui ont construit cet orgue méritent de chaleureux éloges pour le magnifique résultat de leurs travaux.

Devis complet, au verso

Mixtures, numéro 26, avril 2007

Page 15

Profile for FQAO

Mixtures #26, avril 2007  

Mixtures #26, avril 2007  

Profile for fqao
Advertisement